Architecture Durable - Heem
Architecture Durable - HEEM heeft zich van in het begin geprofileerd als een fervente promotor van cohousing, dé woonvorm van de toekomst.

Pour vivre heureux…

Vivons à moitié caché ! Vers le Sud, une vue imprenable et vers le Nord, des chambres à moitié enterrées donnant sur la colline.

Pierre-Olivier Chanez – Photos : Ilse Liekens

Cette maison située en Drôme provençale se fond harmonieusement dans le paysage. Elle a non seulement été construite à l’aide de matériaux locaux traditionnels, mais en plus, els chambres sont à moitié cachées au sein de la colline sur laquelle elle est posée. Le bâtiment semble donc beaucoup plus petit de l’extérieur qu’il ne l’est réellement. La maison a un plan d’étage en forme de L. Une aile est logée sous un toit en pente, sous lequel sons disposées le salon, la salle à manger ainsi que la cuisine ouverture. La pièce à vivre s’ouvre sur de grandes fenêtres donnant sur le Sud, une terrasse couverte et un piscine.

De là , la vue s’étend loin dans le paysage vallonné. L’autre aile de la maison est à moitié enterrée dans le terrain en pente et n’est visible de l’extérieur que comme un mur de pierre le long de la piscine. Avec sa toiture végétalisée, il se fond sans problème dans le paysage environnant. Cette section contient quatre chambres avec fenêtres dirigées vers le bas de la pente. Contrairement à la zone de vie extravertie, la zone de couchage offre une atmosphère plus intime. Et, comme les chambres sons semi-souterraines, elles offrent également des températures confortables dans la chaleur de l’été.

La maison se nomme House B. Elle peut être louée. Elle est située Route départementale numéro 147A, près de Mollans-sur-Ouvèze (Drôme). Après la division du terrain en deux parcelles, celui-ci donne la possibilité de construire un logement de 143m2 entre la montagne et la maison existante. Afin d’aménager le terrain, le talus naturel a été utilisé. De plus, en nivelant le champ existant, le nouveau bâtiment se trouve sur une hauteur de 20 mètres au-dessus de la voie publique, s’inscrivant donc de manières très discrète, selon B-bis architecten, Anvers (Belgique): « Pour cette raison nous avons adopté une stratégie spécifique. D’abord nous avons limité l’apparence visuelle de la maison en disposant les chambres en sous-sol, ce qui a des influences thermiques positives. A l’arrivée, on ne remarque qu’un pavillon de taille réduite, présentant des références subtiles aux typologies rurales qu’on retrouve dans les alentours. Quand la maison est utilisée par peu de personnes, la partie nocturne peut être fermée de la partie diurne. L’intimité entre le bâtiment existant et la nouvelle maison est réalisée par une zone tampon plantée sur la colline entre les deux bâtiments.

La matérialisation est inspirée par les matériaux et les modes de construction régionaux. La partie nuit du sous-sol se trouve derrière un mur de soutènement en moellons traditionnels. Ainsi, le nouveau volume est intégré dans les différences de niveaux naturels de son environnement. La maison devient une extension du profil terrassé de la pente. La façade latérale de la maison, la seule qui est visible de la voie publique, est exécutée en moellons traditionnels. Le toit est recouvert de tuiles en terracotta, dans le style traditionnel de la région. Le volume enterrée possède une toiture végétalisée, revêtue d’herbes et sédums. Finalement, l’organisation en forme de L donne un ensoleillement parfait pour la maison. La façade Sud, qui donne des vues splendides sur le Mont Ventoux, est vitrée et équipée d’un auvent. La température est régulée aussi bien en été au’n hiver par cet auvent. La façade Nord est quasiment fermée et les chambres à coucher sont orientées vers le colline.

L’implantation du bâtiment respecte les prescriptions urbaines à appliquer, particulièrement concernant la zone libre de trois mètres minimum du contour de la parcelle.
La piscine en béton est installée à distance de la maison sur le côte Sud pour avoir un ensoleillement optimal. L’netrée de l’aménagement est embellie par une zone semi-publique, entourée de verdure. Ce concept architectural a prévu une entrée commune pour la parcelle et celle du voisin, augmentant ainsi la lisibilité de l’accès du site dans sons environnement.
La maison est un logement compact et moderne, dessiné en tenant compte des aspects écologiques et en respectant sons environnement et les traditions régionales. L’impact sur l’environnement est réduit au minimum et le volume est intégré dans les différences de niveaux existantes de son environnement.